LA FABRIQUE DE GALAXIES, le projet de Coworking et Coliving résilient

Un AirBnB pour Créateurs, Entrepreneurs et Militants

Et si on créait ensemble un écosystème où l’on peut venir se loger, travailler, apprendre, cultiver, manger, danser, nager, se reposer dans un cadre magnifique ?

Je vous présente LA FABRIQUE DE GALAXIES, un projet de Tiers-Lieu/Ecole/coworking/AirBnB, une communauté d’associés en coopérative, qui regroupera :

→ La « Magic House », là où les galaxies personnelles et professionnelles se créent :

  • Un centre de formation en développement durable (économie sociale et solidaire, business durable) : c’est l’école de Demain Le Nouveau Monde.
  • Un centre de formation en développement personnel (bien communiquer avec les autres, gérer son stress…). Une véritable « école de la vie », où on apprend ce qu’on n’apprend pas à l’école. Un vrai lieu, ouvert 7 jours sur 7, où on apprend plein de choses sur ces 3 univers. Comment trouver le sens de sa vie, apprendre à communiquer, à gérer ses émotions, à construire sa vie professionnelle, découvrir comment agir pour changer le monde, pour aider sa communauté… via des cours, conférences, ateliers, Master Class et workshops dans la vraie vie, avec des vrais gens. C’est l’école de Ma Vie Magique.
  • Un centre de formation en entrepreneuriat, où on apprend la stratégie, le marketing et la communication digitale (entre autres) : c’est l’école de The Job Revolution.
  • Un lieu de coworking et de brainstorming pour les blogueurs professionnels, les freelances et les entrepreneurs !

→ Et la « Happy House », là où on vit, se repose, se rencontre et s’amuse ensemble : un « AirBnB » pour entrepreneurs ! Qui peuvent s’y installer pour y travailler en mode “boost” sur un projet commun !

Car 90% des problèmes des entrepreneurs trouvent une solution… chez les autres entrepreneurs. 
Les 10% restants… il suffit de chercher les solutions ensemble !

De plus, les créateurs sont souvent confrontés à des problèmes de logement et de solitude.

coworking

Concrètement ? Ce sera une maison avec un jardin, ou un espace avec un extérieur vert et fleuri comme par exemple un atelier, une ancienne usine… qui sera reconverti(e) en tiers-lieu, avec espaces communs, cuisine, salle(s) de bain, et chambres, au calme et avec tout l’équipement nécessaire (wifi, équipements photo, vidéo…). Un espace de coworking++ version zen et développement durable.

Pourquoi ?

  • Parce que quand on entreprend, on n’a plus de CDI. Et c’est pas forcément facile de trouver à se loger, si on n’a pas eu la possibilité de devenir locataire ou propriétaire pendant un CDI. Et oui, la France, c’est comme ça. Or on veut être logé et pas dans la cambrousse, pour pouvoir se consacrer à son projet, et aller voir ses clients, ses financeurs, ses conseillers…

  • Parce qu’on lutte contre la solitude du créateur.

  • Parce qu’on n’a pas envie de faire 1000 bornes entre domicile et travail quand on bosse 10 à 12 heures par jour.

  • Parce qu’on peut discuter de nos projets avec nos co-créateurs le soir, le matin, le weekend… sans être mis dehors quand l’espace de coworking ferme.

  • parce qu’on n’a pas envie, pour les mêmes raisons, de s’occuper de l’intendance : le miam, les courses, le ménage… que ça serait bien qu’on s’en occupe à notre place, comme chez maman. Mais bon, en n’étant plus chez maman non plus. Parce que quand même, on crée notre boîte !

  • Parce qu’on a besoin d’un espace de coworking où on peut laisser nos affaires, pas seulement poser notre MacBook et repartir à 19h (comme dans un bureau classique, quoi). Et aller bosser à 3 heures du mat’ si on a une super idée.

  • Parce qu’on a besoin aussi de formations, dans plein de domaines, et qu’on n’a pas forcément envie d’y investir beaucoup ou d’aller à perpète pour les suivre.

  • Parce qu’on veut bosser ensemble, dans le même esprit : zen, au calme, studieux

  • Parce que quitte à changer de vie, autant vivre dans un endroit magnifique, proche de la nature, et inspirant.

La hacker house californienne Euclid Manor, qui réunit 12 co-livers

Crédit Photo : OpenDoor

Comment ?

Le projet se construira sous la forme d’une ESS de type coopérative, avec regroupement d’associés qui tous et toutes feront vivre cet endroit toute la semaine. L’espace de coworking et les chambres, studios ou habitations seront réservés aux membres. Le restaurant/bar, les cours et workshops, les conférences, soirées et expositions seront ouverts à tous(tes). 

Où ?

J’ai décidé de créer cet endroit à côté de la ville de València, en Espagne. C’est un endroit où il possible d’acheter dans la campagne mais proche de la ville, à des prix corrects, ce qui est difficile au Sud de la France.

De plus, il y a de la lumière, du soleil (300 jours par an en moyenne), ce qui permettra d’avoir de l’énergie solaire, peu de dépenses pour éclairer et pour chauffer, et de pouvoir vivre dehors la majeure partie du temps.

C’est un endroit où on trouve à la fois un parc naturel avec des sources, la plage et donc la possibilité d’avoir également un bateau, et la troisième ville d’Espagne, avec aéroport international, train à grande vitesse, accès direct depuis l’autoroute, et accès en bus.

La Fabrique de Galaxies serait un lieu trilingue, pour toucher un maximum de monde : français, anglais et espagnol.

Et ça ressemblera à quoi ?

Un endroit où l’on est proche de la nature, source de bien-être, de détente et d’inspiration. Une maison avec un jardin, ou espace avec un extérieur de type atelier, usine… reconverti(e) en tiers-lieu, avec espaces communs, cuisine, salle(s) de bain, chambres et studios, au calme et avec tout l’équipement nécessaire (wifi, équipements photo, vidéo…). Un espace de coworking++ version zen et développement durable.

Il y aura :

  • Un jardin de repos, une terrasse, pour prendre des petits-déjeuner « de travail » au soleil, avec les chants des oiseaux
  • Des chambres et des studios calmes, spacieux et bien équipés
  • Une piscine et un jacuzzi (faut bien se détendre, et faire un peu de sport quand on bosse dur)
  • Un potager collectif en permaculture : pour faire pousser nos légumes et nos fruits, qu’on prépare dans la cuisine. On mange sain, frais, et on fait des économies !
  • Des poules, pour des oeufs à la coque, miam !
  • Un atelier de bricolage et un « fab lab »
  • … et plein d’autres trucs.

Bon, j’ai envie de vous faire rêver… mais c’est comme ça que je l’imagine…

coworking

coworking

coworking

AirBnB Entrepreneurs

AirBnB Entrepreneurs

L’histoire du projet

Il est né de l’envie de vivre et de travailler autrement (…tiens donc !), moi qui ai choisi de quitter mon poste salarié de cadre dans le Web, les horaires de bureau, les open spaces bruyants et stressants et le travail sous les néons, la “vie d’une boîte à l’autre” comme l’explique si bien Pierre Rabhi…

Aujourd’hui je suis freelance, je travaille souvent de chez moi, mais surtout dehors – en tout cas, quand c’est possible.

Vive le point d’accès mobile sur mon smartphone, et mon forfait à prix très bas ! Avec mes 50 Go, je peux me poser dans un parc et écrire à la fraîche, à l’air libre, au soleil.

Je ne supportais plus de vivre enfermée toute la journée, allant d’un appartement à une voiture, puis un parking, puis un bureau, puis un bar… Ce n’est pas humain. L’homme, cet animal, n’est pas fait pour vivre sous des lumières artificielles, entouré de béton. D’ailleurs, la plupart des humains, dès que les vacances s’annoncent, partent dans la nature… au bord de la mer, sous les arbres des forêts, dans les montagnes.

Beaucoup de personnes avec qui je parle dans mes rencontres réelles ou en ligne ne veulent pas de ce type de style de vie. Beaucoup de personnes cherchent à vivre dans un endroit “calme et verdoyant”, les logements les plus chers sont toujours avec une “vue arborée”. On a juste BESOIN de la nature…

J’ai donc eu envie de chercher à m’installer dans un endroit plus authentique, plus calme aussi, tout en ne m’éloignant pas trop de la ville, pour la rejoindre facilement en transports en communs, en vélo, en voiture électrique, mais sans passer des heures dans des bouchons. Parce que mes clients sont des entreprises, ou des créateurs d’entreprise. Parce que j’aime aussi la culture, les expositions, le cinéma, les bars… les restaurants… Comme beaucoup, j’aime à la fois ce qu’apporte la ville et ce qu’apporte la campagne.

Je veux aussi recevoir mes clients ailleurs qu’à mon domicile, mais sans devoir m’enfermer (de nouveau) dans un bureau ou un open space… de coworking. Quel intérêt à être freelance sinon ?

Et j’ai besoin d’espaces dédiés pour proposer mes cours, mes conférences et mes ateliers à mes “élèves”.

Un éco-lieu de travail, de vie et de résilience

Je suis également passionnée par l’habitat groupé, ce principe qui consiste à partager un lieu où chacun possède son logement, mais où certaines parties sont mises en commun : atelier et outillage, chambres d’amis, buanderie, jardin collectif… Un des exemples les plus connus en France est l’Eco-Quartier Strasbourg, co-fondé par Bruno Parasote, ingénieur urbaniste.

Pourquoi ne pas imaginer sa vie future (thème du dernier Apéro du meetup The Job Revolution !) en tenant compte de tous ces aspects ? Pas seulement de son travail… de ses envies de sorties le weekend… En France on voit le temps de “travail” comme une contrainte obligée, et on attend les vacances pour… vivre. Avoir enfin la liberté de faire ce que l’on veut, aller où on veut, dormir et manger quand on veut, mais uniquement sur de petites périodes de temps. En attendant la retraite pour enfin, faire ce que l’on a envie de faire, vivre comme on le voudrait, travailler aux horaires qui nous vont le mieux ?…

J’ai donc, un jour, dessiné mon lieu de vie et de travail idéal. Qui combine habitat groupé (tout en gardant son indépendance, quand on le souhaite), espace de coworking pour freelances, centre de formation, espace de bien-être (et oui pourquoi pas ? C’est important !), atelier et “fab lab”. Le tout dans un grand espace, dans la nature, et au soleil, pour vivre au maximum dehors, tout simplement.

Et puis… il y a aussi le monde qui change. Nous allons vers de profondes modifications de notre monde, tel qu’on le connaît. Ce serait aussi un lieu de vie, d’autonomie et de résilience, pour se préparer aux changement économiques, écologiques et sociétaux qui s’annoncent.

Le lieu en lui-même sera transformé pour en faire un exemple de lieu de vie autonome et durable. Source d’eau potable, utilisation de l’énergie solaire, toilettes sèches, chauffage économe au bois, ressourcerie (stocks d’éléments à utiliser ou troquer, transformer), atelier de bricolage, atelier de couture, Fab Lab avec imprimantes 3D…

A l’extérieur, on trouvera un jardin et une piscine naturelle, avec système d’épuration des eaux. On ne vise pas la totale autonomie, qui est très difficile à atteindre, mais une grande indépendance.

Pour en savoir plus sur la thématique de la transition et de l’effondrement, découvrez mon autre blog, Demain Le Nouveau Monde.

Le projet sur Ticket for Change

Dans le cadre de ma formation “Entrepreneur du Changement” de Ticket For Change et HEC Paris, j’ai présenté ce projet sur le site de Socenters, une plateforme d’échange pour les acteurs de l’entrepreneuriat social.

AirBnB Entrepreneurs

Le projet sur Tipeee

Vous retrouverez La Fabrique de Galaxies sur Tipeee, la plateforme de financement participatif pour faire connaître les créateurs de contenus et les projets 

Si vous voulez être au courant de l’avancée du projet, ou nous contacter, rejoignez-nous sur notre page Facebook !

#Communautés #Espaces #Evénements #Entrepreneuriat #Financement #Formations #Coworking #HabitatGroupé #Coliving #HackerHouse #Résilience #Autonomie #NomadeDigital